Charles Coulston Gillispie
États-Unis
Prix Balzan 1997 pour l'histoire et la philosophie des sciences
Pour la contribution exceptionnelle qu’il a apportée à l’histoire et à la philosophie des sciences, grâce à ses travaux vigoureux et précis et à la publication d’un monumental ouvrage de référence.


Charles Coulston Gillispie est né à Harrisburg, Pennsylvania, en 1918 (*1918 - †2015). Après des études scientifiques au Massachusetts Institute of Technology, il est mobilisé pendant quatre ans. Il obtient en 1949 son doctorat (Ph.D.) à l’Université de Harvard, avec une thèse sur les relations de la science et de la religion dans les décennies qui précèdent Darwin (Genesis and Geology, 1951, 1969 et 1996). Toute sa carrière universitaire se déroule à l’Université de Princeton, de 1950 à 1987. Il y établit un programme d’histoire et philosophie des sciences, qui obtient un très grand succès et dont les lignes directrices sont résumées dans un ouvrage qui devient très rapidement un classique (The Edge of Objectivity, 1960, 1990, traductions en plusieurs langues). L’enseignement de Charles Coulston Gillispie, auquel le regretté Thomas S. Kuhn fut associé, contribua à la formation de nombreux historiens et philosophes des sciences. Il a enseigné plusieurs années à Paris (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales).

Nous devons à Charles Coulston Gillispie le monumental Dictionary of Scientific Biography (16 volumes, 1970-80). dont il fut le concepteur, l’organisateur et l’éditeur. Ce recueil de quelque cinq mille biographies est aujourd’hui le principal instrument de travail auquel recourent les historiens des sciences. L’importance cruciale du développement des sciences en France entre la fin de l’Ancien Régime et les premières décennies du dix-neuvième siècle, a retenu l’attention du lauréat. Il a consacré plusieurs livres d’une exceplionnelle qualité aux protagonistes de ce développement: Lazare Carnot, Savant, 1971; Science and Polity in France at the End of the Old Regime, 1980; The Montgolfier Brothers and the Invention of Aviation, 1983; Pierre-Simon Laplace, 1997.
Cet ensemble d’ouvrages permet de mieux comprendre les rapports de la science et de la société qui se sont institués à cette époque et qui ont prévalu jusqu’à nos jours. Une reconnaissance internationale et des traductions dans de nombreuses langues ont salué les mérites de Charles Coulston Gillispie. Il a été appelé à présider, en 1997, le Congrès International d’Histoire des Sciences.

  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail