David Tilman
États-Unis
Prix Balzan 2014 écologie des plantes: aspects fondamentaux et appliqués
Pour ses très importantes contributions théoriques et expérimentales à l’écologie des plantes. Ces travaux sont à la base de la compréhension contemporaine de la manière dont les communautés végétales se structurent et interagissent avec leur environnement.

Né aux Etats Unis, David Tilman a fait ses études à l’Université du Michigan où il a obtenu son PhD. Depuis 1976 il travaille à la faculté de l’université du Minnesota où il est Regents Professor et occupe la McKnight Presidential Chair en écologie. Depuis 2012 il a également une chaire à l’université de Californie, Santa Barbara.
C’est un écologue des végétaux renommé qui a contribué de façon remarquable, tant au niveau théorique qu’expérimental, au développement de ce domaine. Dans ses articles scientifiques et dans deux monographies qui ont fait date il a élaboré la théorie de la compétition des ressources chez les plantes, montrant comment de nombreuses espèces de plantes peuvent coexister ou s’exclure mutuellement lorsqu’elles entrent en compétition pour une quantité limitée de ressources essentielles.
Pour vérifier cette théorie il a lancé une série d’expériences à grande échelle au site Cedar Creek Ecosystem Science Reserve qui appartient à l’université du Minnesota. Les nombreuses informations issues de ces expériences sont à la base d’une grande partie de notre compréhension actuelle de la façon dont sont structurées les communautés végétales. Tilman a aussi été un pionnier par ses recherches visant à comprendre si la biodiversité peut affecter le fonctionnement des écosystèmes. S’appuyant à nouveau sur des expériences à grande échelle menées à Cedar Creek, il a montré que des communautés à grande biodiversité pouvaient être plus productives et plus résilientes grâce à ce qu’on appelle la complémentarité de niche.
En plus de ses recherches centrées sur l’écologie des végétaux, Tilman a apporté des contributions majeures dans le domaine de la biologie du plancton. Ces dernières décennies, il a également contribué à d’importants débats environnementaux portant par exemple sur le rôle des biocarburants dans la production d’énergie ou sur les stratégies pouvant assurer une sécurité alimentaire globale. C’est actuellement l’écologue des végétaux le plus cité et le plus suivi dans le monde.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail