Jean Leclant
France
Prix Balzan 1993 pour l'art et l'archéologie de l’antiquité
Egyptologue de premier plan à l’échelle internationale, Jean Leclant a effectué des fouilles et des découvertes fondamentales à Saqqarah et dans d’autres sites archéologiques ainsi qu’au Soudan et en Ethiopie, dont il a toujours donné des chroniques approfondies et concluantes. Il a étendu ses recherches non seulement à toute la civilisation de l’Egypte antique, depuis les origines jusqu’à la décadence, mais aussi à sa diffusion dans le monde méditerranéen comme le montrent, en particulier, ses études sur Chypre.

En tant qu’égyptologue de premier plan à l ‘échelle internationale, il a déployé une intense activité de recherche à Karnak, à Tanis et puis à Saqqarah, où la mission qu’il dirigeait a mis au jour les pyramides de deux reines de la Sixième Dynastie; en outre des reconstructions d’une extraordinaire efficacité ont été réalisées grâce à l’introduction des plus récentes méthodes d’informatique. Toujours dans le domaine archéologique il s’est consacré à des travaux au Soudan où il a joué le rôle principal au sein de la Mission italienne financiée par Michela Schiff Giorgini à Soleb et à Sedeinga, et en Ethiopie, où il a dirigé des fouilles à Axum et à Melazo.

Sur une base fondamentalement archéologique, l’œuvre du professeur Leclant porte sur l’approfondissement des aspects les plus variés de la civilisation égyptienne, se distinguant par des recueils monumentaux tel celui des quatre volumes sur les cultes isiaques et par des comptes rendus périodiques de toutes les publications au fur et à mesure de leur parution. Parmi ses œuvres historiques celle qu’il a consacrée à Montouemhat, quatrième prophète d’Amon, est fondamentale. Ses capacités d’organisateur et ses dons pour les synthèses trouvent leur complète expression dans trois volumes sur les Pharaons publiés en France et traduits en plusieurs langues étrangères. A ces traductions ont collaboré, sous la direction du professeur Leclant, de nombreux savants. Toutes ces qualités apparaissent aussi dans la direction et dans la codirection de plusieurs publications, comme les Annales d’Ethiopie et les Meroitic Newsletters.

Sa profonde connaissance de la civilisation égyptienne a mis le professeur Leclant à même de s’intéresser, de façon approfondie et originale avec de remarquables résultats, à beaucoup de sujets et problèmes du monde ancien qui, de diverses manières, semblent s’allier à la culture artistique et à la religiosité égyptienne: en particulier son travail et la publication qui en a résulté sur des pièces phéniciennes de Kition en témoignent avec force. En tant qu’organisateur exceptionnel et promoteur de la culture, comme secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, il a créé, à Paris, un point de rencontre et d’échange culturel de premier ordre en Europe.

(1993)
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail