Marc Fumaroli
France
Prix Balzan 2001 pour l'histoire et la critique littéraires du 16 siècle à nos jours
Pour ses recherches sur la rhétorique, du seizième au dix-huitième siècles, qui ont profondément renouvelé notre compréhension de la culture européenne, dans les domaines de la littérature, de la peinture et de l'art de vivre.

Né à Marseille en 1932, professeur au Collège de France et membre de l'Académie française, Marc Fumaroli est l'un des plus éminents historiens et interprètes de la littérature et de la civilisation, en particulier françaises, des XVIIe et XVIIIe siècles, auxquels il a consacré des ouvrages fondamentaux comme L'Âge de l'éloquence (1980/1994), Héros et orateurs (1990), L'Ecole du silence (1994), Trois institutions littéraires (1995). Considéré comme le plus grand expert de rhétorique du XVIIe siècle, Fumaroli a contribué à ce que cette discipline retrouve sa place dans la sensibilité et la culture de notre époque. Il est à l'origine du projet et de la réalisation de la monumentale et très récente Histoire de la rhétorique dans l'Europe moderne 1450-1950, (2000). Fumaroli s'est aussi révélé un polémiste brillant et provocateur depuis la publication de son ouvrage l'Etat culturel (1991), dans lequel il a critiqué l'Etat en tant qu'"étoile qui guide la Culture", et cette dernière en tant que "religion moderne".

Laudatio

Marc Fumaroli a consacré son œuvre à l'étude de la tradition littéraire européenne. Il a porté initialement son attention sur l'histoire de la rhétorique, dont il a profondément renouvelé la connaissance. Puis il a montré comment cet art de plaire, d'instruire et d'émouvoir par la parole a étendu son influence dans le domaine des littératures et des arts visuels. En mettant en pleine évidence les sources et les enseignements qui ont formé les écrivains et les artistes, les recherches de Marc Fumaroli ont mis en étroit rapport les diverses expressions européennes d'une culture "italianisante et romaine". Celle-ci, au dix-septième siècle, n'a pas seulement constitué un grand répertoire d'images, mais a inspiré tout un art de vivre.

Les livres de Marc Fumaroli, issus d'un même projet, forment un ensemble considérable, dont il faut saluer l'exceptionnelle cohérence. Le point de départ en est L'Age de l'éloquence (1980), qui analyse magistralement les "arts de la parole" de la Renaissance. En continuité avec cet ouvrage, le livre intitulé Héros et orateurs (1990) étudie le théâtre de Pierre Corneille, tandis que L'Ecole du silence (1994) apporte documents et réflexions sur la diffusion des images au dix-septième siècle et surtout sur l'activité picturale de Guido Reni et de Nicolas Poussin. Le champ d'exploration s'élargit encore dans La Diplomatie de l'esprit (1994), où sont rassemblées des études qui vont de Montaigne à Charles Perrault. Marc Fumaroli prête une grande attention aux institutions - la conversation, le loisir lettré, l'Académie - où la société française cultivée s'est donné une image d'elle-même durant l'âge classique (Trois institutions littéraires, 1994). Un grand livre, Le poète et le roi. Jean de La Fontaine en son siècle (1997), retrace avec maîtrise le conflit d'un esprit libre avec le nouvel absolutisme monarchique. Les travaux plus récents de Marc Fumaroli n'abordent pas seulement la crise qui a transformé le paysage culturel au début du dix-huitième siècle (la querelle des anciens et des modernes), mais la crise politique qui aboutit à la chute de l'ancien régime. Ce moment décisif est la toile de fond d'un livre sur Chateaubriand annoncé pour une date prochaine.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail