Serge Moscovici
Roumanie/France
Prix Balzan 2003 pour la psychologie sociale
Les travaux de Serge Moscovici dans le domaine des sciences de l’homme et de la société se caractérisent par une grande nouveauté: ils ont bouleversé les paradigmes canoniques de la discipline, renouvelé ses méthodes de recherche et ses orientations, créé une école européenne de psychologie sociale dont l’originalité est universellement reconnue. Dans ce domaine Serge Moscovici occupe désormais la place éminente qui fut, jusqu’à la fin des années 60, celle de Jean Piaget.


Serge Moscovici occupe une place à part dans les sciences contemporaines de l’homme et de la société. L’ampleur et la diversité de ses intérêts l’ont conduit à voyager à travers les disciplines, passant de la philosophie aux mathématiques, à l’histoire des sciences, à la psychanalyse et à la psychologie sociale.
Après sa thèse de doctorat, consacrée à la psychanalyse, son image et son public (1961), il a entamé une série de recherches sur les rapports entre la nature et les sociétés humaines, qui lui ont permis d’élaborer la théorie des représentations sociales et de mettre en évidence les relations des hommes entre eux.
Serge Moscovici relie la notion d’individu autonome, capable d’initiatives et de choix, aux notions de familles, d’institutions, de catégories professionnelles et de nations, qui déterminent les possibilités d’action, le sort et le destin de chacun et de tous.
Il étudie la façon dont les individus organisent leurs expériences dans le milieu social, la façon dont les dynamiques situationnelles se développent entre les individus, et parallèlement il analyse les niveaux d’insertion sociale, les croyances, les valeurs et les idéologies de la société.
Pour Serge Moscovici l’explication psychosociale doit tenir compte des liens entre l’individuel et le collectif, entre le sujet et le système. Cette conceptualisation fait de la psychologie sociale européenne une alternative à la psychologie sociale américaine, tant du point de vue théorique que méthodologique.
La théorie des représentations sociales et celle de l’influence des minorités actives constituent des innovations importantes. Elles sont à l’origine de nombreux programmes de recherche, qui rendent compte des conduites individuelles et de celles des foules.
Serge Moscovici montre que les individus changent lorsqu’ils sont en groupe mais aussi que certaines minorités sont capables de faire changer les opinions, les manières de faire et de penser des grands ensembles sociaux.
La théorie des représentations sociales, celle de l’influence sociale minoritaire et celle des choix collectifs et du consensus social sont les trois contributions les plus importantes de Serge Moscovici à la psychologie sociale européenne.

  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail