Wallace Broecker
États-Unis
Prix Balzan 2008 pour la science du changement climatique
Par ses découvertes sur le rôle joué par les océans et leurs interactions avec l’atmosphère ainsi que par ses découvertes sur l’évolution des glaciers grâce aux informations fournies par les carottes glaciaires, Wallace Broecker a contribué de façon magistrale à notre compréhension des changements climatiques qu’ils soient abrupt ou graduels.

Wallace Broecker a été l’un des premiers, il y a plus de trente ans, à attirer l’attention sur le fait que les changements climatiques actuels s’écartent de ce qui est enregistré dans les données géologiques.
 
Il a abordé les problèmes scientifiques fondamentaux du changement climatique à partir d’angles différents, contribuant de façon considérable à faire comprendre que le comportement des océans était responsable du changement climatique à long terme; parallèlement, il a insisté sur la nécessité de se préoccuper des effetsglobaux de l’altération du système climatique causée par les activités humaines.
 
Ses découvertes ont accru notre connaissance du cycle global du carbone et des processus qui lient de façon étroite la variabilité naturelle du climat à la concentration d’anhydride carbonique dans l’atmosphère.
 
Wallace Broecker a également fourni les bases pour comprendre les processus physiques et biogéochimiques qui contrôlent le cycle du carbone dans les océans et, partant, le rôle des océans dans la régulation des concentrations d’anhydride carbonique, puissant gaz à effet de serre, dans l’atmosphère. Le premier, il s’est occupé des processus d’échange gazeux qui contrôlent les mouvements de l’anhydride carbonique et d’autres gaz à travers l’interface air-mer et il a étudié à fond les processus physiques intervenant dans le transport du carbone au fond des océans.
 
Entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, Wallace Broecker a proposé une explication pour les changements abrupts du climat: ils pourraient être la conséquence de changements de la salinité qui modifient la circulation océanique (ce qu’il appelle le “tapis roulant”). Cette thèse est particulièrement pertinente en ce qui concerne la fonte des calottes glaciaires.
 
Il est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages utilisés tant comme livres de cours par toute une génération d’étudiants en océanographie chimique que comme outils d’information sur les causes du réchauffement global.
 
Wallace Broecker est Professeur de Sciences de la terre et de Sciences de l’environnement à la Columbia University et membre de l’Académie américaine des sciences.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail