Wen-Hsiung Li
États-Unis/Taiwan
Prix Balzan 2003 pour la génétique et l'évolution
Wen-Hsiung Li a apporté une contribution fondamentale au domaine de la génétique évolutive en développant des méthodes qui permettent d’évaluer les relations phylogénétiques entre les différents organismes. Ces méthodes, largement appliquées par la communauté scientifique, ont permis de mesurer le taux de mutations survenues au sein du monde vivant.

La contribution de Wen-Hsiung Li dans le domaine de l’évolution moléculaire a été fondamentale. Il a développé des techniques mathématiques pour résoudre un grand nombre de problèmes et ses méthodes sont parmi les plus utilisées dans ce domaine.
Avec le grand développement des données sur les séquences d’ADN depuis les années 80, Wen-Hsiung Li a été l’artisan de méthodes permettant d’inférer les relations évolutives à partir de la comparaison des séquences d’ADN. En particulier il a eu un rôle de premier plan dans l’établissement de méthodes permettant d’estimer le degré de précision des arbres évolutifs et la confiance statistique que l’on peut placer en eux.
Un concept clé pour l’interprétation des séquences d’ADN est que les mutations dans ces dernières ont lieu à un rythme constant dans le temps évolutif (ce qu’on appelle l’horloge moléculaire). Cette thèse est utilisée pour calculer le temps de divergence des lignées.
Wen-Hsiung Li a été le premier à démontrer, dans les années 80, que l’horloge moléculaire avance à une vitesse qui dépend de la durée de la génération: plus la génération est courte, plus l’horloge est rapide. Ainsi elle va cinq fois plus vite chez les rats et les souris que chez les singes et les hommes. Cette découverte a permis de mieux comprendre les temps de divergence dans l’évolution.
Wen-Hsiung Li a aussi été un des premiers à démontrer que le taux de mutation est plus élevé chez les mâles que chez les femelles, ceci aussi bien chez les grands primates (hommes compris) que chez les rongeurs.
A l’arrivée des premières données du Programme Génome Humain, Wen-Hsiung Li et ses collègues ont centré leur attention sur l’analyse détaillée de la structure du génome humain, sans oublier le repérage de l’ADN “non fonctionnel” enfoui dans les régions codantes.
En plus de ses recherches de pionnier, Wen-Hsiung Li a consacré une grande partie de son temps à la formation des étudiants dans le domaine de l’évolution moléculaire, domaine pour lequel ses livres constituent des ouvrages incontournables.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail