Fondation Terre des hommes – Aide à l’enfance
Svizzera
Premio Balzan 2018 per l'umanità, la pace e la fratellanza fra i popoli
Cerimonia di Consegna dei Premi Balzan 2018
Roma, Accademia Nazionale dei Lincei, 23 novembre 2018
.
Discorso di ringraziamento
di Beat Mumenthaler, presidente di Terre des hommes

Monsieur le Président de la République italienne,
Chers Membres des Fondations Balzan,
Mesdames et Messieurs,

   Nous sommes extrêmement honorés et fiers de recevoir aujourd’hui le Prix Balzan. Au nom de toutes nos équipes, à Lausanne et sur le terrain, des enfants qui sont au cœur de la mission de Terre des hommes, nous vous remercions sincèrement pour la confiance accordée.
   Dans les pays développés, la grande majorité des enfants qui voient le jour bénéficient de la présence d’une sage-femme professionnelle et des soins bienveillants d’un personnel médical qualifié.
   Lorsqu’une femme est enceinte dans un pays développé, elle aborde son accouchement, certes avec un peu d’appréhension, mais aussi avec un haut degré de confiance. Elle est certaine qu’elle et son bébé survivront à la naissance. Pour ces mères, le risque de ne pas survivre à l’accouchement relève probablement d’histoires lointaines du temps de leurs aïeux.
   Au Mali, les choses sont différentes.
   Le Mali est l’un des pays les plus pauvres du monde. Il se situe en 175ème position sur 188, selon l’indice de développement. L’accès aux soins de santé de base y est très limité. Quand une femme accouche au Mali ses chances d’être assistée par du personnel qualifié sont très faibles et le risque de décès de la mère ou de l’enfant est très élevé.
   Mais ces décès sont évitables.
   Chez Terre des hommes, nous œuvrons pour changer le destin de ces mères et de leurs enfants. Le prestigieux Prix Balzan qui nous est remis ce jour nous en donne les moyens. Il représente un véritable encouragement à poursuivre notre travail. Il va nous permettre d’avoir un impact significatif et positif sur la vie de milliers de mères et de leurs bébés.
   Grâce au Prix Balzan, nos équipes médicales au Mali vont déployer une approche innovante et nouvelle dans le domaine des soins néonataux. Cette approche est simple, pragmatique et facile à utiliser. Nous l’appelons SIMSONE pour Soins Obstétricaux et Néonataux Essentiels. Il s’agit d’un programme de formation destiné aux médecins, aux sages-femmes et aux infirmières qui assistent aux accouchements. Le personnel médical s’exerce de manière régulière sur des mannequins pour apprendre les gestes qui sauvent et améliorent les procédures d’accouchement en toute sécurité. Cette méthode est déjà largement utilisée dans les grands centres urbains du Mali. Chez Terre des hommes, nous avons choisi de la dispenser dans des régions rurales reculées, où les accoucheuses n’avaient – jusqu’à présent – que très peu ou pas de formation.
   Grâce à cette formation, les bébés peuvent survivre à l’asphyxie à la naissance. Grâce à cette formation, les mères peuvent survivre à l’hémorragie post-partum et à l’éclampsie. Grâce à cette formation, les accouchements se déroulent mieux pour tout le monde : les mères, les bébés et le personnel qui les accompagne. Avec SIMSONE, des centaines de vies ont déjà été sauvées. Grâce à ce Prix, vous nous permettez d’en sauver des centaines de milliers d’autres !
   SIMSONE nous permettra de faire connaître une technique simple, accessible et très efficace qui pourra être déployée dans d’autres régions pour sauver davantage des bébés et des mères. SIMSONE renforcera durablement l’ensemble du système national de santé malien, puisqu’il sera également intégré dans le curriculum national de formation.
   Recevoir le Prix Balzan aujourd’hui permet de soutenir la future mise en œuvre de SIMSONE, une avancée magnifique dans le domaine de la santé obstétrique et néo-natale. Au-delà du projet en soit, ce Prix représente une reconnaissance importante du travail de Terre des hommes pour améliorer constamment et de manière durable la vie de millions d’enfants.
   Nous protégeons les enfants vulnérables dans le monde entier depuis près de 60 ans. De la crise algérienne du début des années soixante, à la guerre en Irak en 2018, nous allons là où les besoins sont les plus importants. Nous aidons les enfants victimes de catastrophes naturelles ou piégés dans les conflits armés, et nous sommes à leur côté pour défendre leurs droits, là où leur voix n’est plus entendue. Nous protégeons les enfants contre les abus, nous luttons contre leur exploitation et pour les garder hors de prison. Nous les accompagnons dans leur migration et leur donnons un meilleur accès aux soins. Rendre aux enfants les plus vulnérables une véritable enfance, leur permettre de grandir en sécurité et en bonne santé, de jouer et d’aller à l’école, voilà notre engagement !
   Nous continuerons de lutter pour ces droits. Et nous sommes profondément reconnaissants que nos efforts et ceux de tous nos collègues sur le terrain aient été reconnus ici aujourd’hui.
   Car pour nous, comme pour vous, chaque enfant dans le monde a le droit d’être un enfant. Tout simplement.
   Merci.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail