Ludwig Finscher
Allemagne
Prix Balzan 2006 pour l'histoire de la musique occidentale depuis le 17e siècle

Pour ses nombreuses contributions à l’histoire de la musique; pour ses interprétations perspicaces des grandes œuvres musicales; pour la profondeur de ses commentaires sur les plus marquantes manifestations de la culture musicale. Son encyclopédie Die Musik in Geschichte und Gegenwart est désormais un instrument indispensable pour la connaissance de la musique.


Ludwig Finscher est l’un des plus importants spécialistes mondiaux de musicologie, en même temps qu’une figure majeure de l’histoire de la musique moderne.

Né à Kassel en 1930, il a fréquenté l’université de Göttingen de 1949 à 1954 et y a obtenu son doctorat avec une thèse sur Die Messen und Motetten Loyset Compères (Les messes et les motets de Loyset Compère). En 1967 il a obtenu son habilitation à l’enseignement à l’université de Saarbruck avec un mémoire sur l’origine du quatuor à cordes classique, dont le titre original est Das klassische Streichquartett und seine Grundlegung durch Joseph Haydn. Il a été professeur à l’université de Francfort sur le Main, puis à l'Université de Heidelberg, dont il est désormais professeur émérite.

Ses oeuvres sont concentrées sur quatre domaines d’étude et concernent la période allant de la fin du Moyen-Âge au 20 e siècle. Ses études approfondies sur le quatuor à cordes, sur la musique de chambre et sur Joseph Haydn constituent des ouvrages de référence, tout comme les deux volumes qu’il a publiés sur la Musik des 15. und 16. Jahrhunderts (Musique des 15 e et 16 e siècles). Plus de 130 essais parus dans des publications scientifiques témoignent de l’ampleur de ses recherches. Il a également contribué à la publication complète des oeuvres de Chr. W. Gluck et W.A. Mozart, ainsi qu’à celle, longtemps négligée, des compositions de Paul Hindemith. Parmi les plus importantes initiatives de Ludwig Finscher on peut rappeler la nouvelle édition en 26 volumes de l’encyclopédie Die Musik in Geschichte und Gegenwart (La musique dans l’histoire et dans l’actualité): il s’en est occupé non seulement en qualité de directeur mais aussi en tant qu’auteur d’une quarantaine d’articles, dont plusieurs sont particulièrement consistants et significatifs. Il a dirigé également l’édition des Capellae Apostolicae Sixtinaeque Collectanea Acta Monumenta.

Tous les ouvrages de Ludwig Finscher sont d’une qualité exceptionnelle; il remonte toujours aux documents d’origine et chaque fois il commente la bibliographie critique existante. On reste frappé par son caractère extrêmement discret, qui évite tout affrontement public et fait aussi valoir les opinions des autres. La musique est toujours et uniquement ce qui est mis au centre de la présentation, car elle est vue par Ludwig Finscher comme faisant partie des événements spirituels, culturels et sociaux qu’il décrit avec des mots clairs et une grande capacité de compréhension des époques passées. Son style compréhensible, riche en terminologie, se distingue de l’usage courant de créer des mots nouveaux et de se cacher derrière des formulations vagues et peu claires. Un bon exemple de ce style se retrouve dans l’essai intitulé Zum Begriff der Klassik in der Musik (Le concept du classique en musique), qui constitue sans doute le meilleur traité sur ce thème complexe.

La large reconnaissance du monde académique international à l’égard de Ludwig Finscher est attestée par les hautes charges qu’il a occupées (par exemple la Présidence de la Société allemande de Musicologie et de la Société Internationale de Musicologie), ainsi que par sa nomination comme membre honoraire de différentes académies en Allemagne et à l’étranger. Il est également membre de l’Ordre Pour le Mérite.

  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail