Luigi Luca Cavalli-Sforza
Italie/États-Unis
Prix Balzan 1999 pour la science des origines de l'homme
Pour l'ampleur de ses travaux sur l'évolution de l'homme, qu'il a menés en étudiant à la fois les aspects génétiques et culturels.


Luigi Luca Cavalli-Sforza, né en 1922, à Gênes (Italie) (*1922–†2018), est un génétiste de renommée mondiale. Après avoir enseigné dans les Universités de Parme et Pavie, il est passé à l'Université de Stanford où il est actuellement Professeur émérite de génétique.
C'est à lui que l'on doit les études extraordinaires sur l'évolution humaine du point de vue génétique ainsi que culturel.

Avec ses études il a donné une contribution déterminante pour la reconstruction de l'arbre généalogique de l'espèce humaine. Parmi ses nombreux travaux, il faut citer surtout son ouvrage Histoire et Géographie des gènes humains (avec Paolo Menozzi et Alberto Piazza), sans oublier ses brillantes oeuvres de divulgation scientifique dont Gènes, peuples et langues.

Cavalli-Sforza est le plus grand expert mondial de la diversité génétique des populations et de tout ce que cela peut nous apprendre sur l'arbre généalogique de l'humanité. Il a eu l'intuition que pour comprendre l'évolution du genre humain il faut passer par la connaissance tant des mécanismes génétiques que des mécanismes culturels, et en particulier linguistiques.

Après avoir étudié un grand nombre de groupes ethniques différents et plus d'une centaine d'allèles et avoir analysé des données historiques, démographiques et linguistiques, il est parvenu à reconstruire l'origine des anciennes migrations et à élaborer un modèle de diffusion de la culture à l'époque du Néolithique.

Dans ses travaux qui embrassent tout, un rôle important revient à ses recherches génétiques sur des populations primitives comme les Pygmées d'Afrique (un des rares groupes restants qui vivent de la chasse et de la cueillette). Ses études sur les conséquences génétiques du développement technologique, notamment sur les effets de la diffusion de l'agriculture du Moyen Orient, sa zone d'origine, vers l'Europe, sont exemplaires. Combinées à l'étude des données archéologiques, elles lui ont permis de reconstruire un arbre complet de la descendance des peuples, où gènes et langages marchent la main dans la main, ce qui montre que la convergence des données génétiques et culturelles contribue à fournir une explication convaincante de l'évolution de l'homme.

En d'autres termes, Luigi Luca Cavalli-Sforza a créé la synthèse la plus complète sur la différenciation des populations de la planète, intégrant différents domaines de recherche et apportant de façon évidente la preuve de la "co-évolution" génétique et culturelle.

  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail