Massimo Pallottino
Italie
Prix Balzan 1982 pour les sciences de l’antiquités
Pour ses recherches et ses découvertes d’une importance fondamentale dans le domaine des sciences de l’antiquité, au cours des fouilles archéologiques à Pyrgi, pour sa contribution à l’interprétation de la langue étrusque, pour ses études révélatrices sur l’origine de Rome et sur les peoples de l’Italie préromaine.

Massimo Pallottino (*1909 - †1995), professeur à l’Université de Rome, membre de l’Accademia dei Lincei et de plusieurs autres Académies, est né en 1909, à Rome. Universellement considéré comme un des plus grands savants des sciences de l’antiquité, il a étendu ses recherches à l’archéologie, à l’histoire, à l’art et à la linguistique, s’affirmant surtout dans l’étruscologie.
Dans le domaine de l’archéologie, on doit à Massimo Pallottino la découverte fondamentale de Pyrgi. Ses études historiques aboutissent à des essais sur les origines de Rome qui remettent de faon géniale la tradition littéraire en valeur, tandis que son livre sur les origines des Etrusques et la synthèse traduite en plusieurs langues sur l’étruscologie affirment la théorie de l’autochtonie de ce peuple en Italie.
Sur le plan historico-artistique, l’étude sur l’école de « Vulca », qui renverse les conceptions traditionnelles, est suivie des synthèses sur la peinture étrusque et plus généralement, sur l’art étrusque; dans le domaine romain l’essai sur « L’arco degli Argentari » conduit à une analyse nouvelle de la composante italique qui trouve ensuite sa synthèse dans l’oeuvre « Genti e culture dell’Italia preromana »; dans le domaine de l’orientalisme, ses études sur le style orientalisant et l’« urarteo » sont fondamentales. Enfin, une vaste gamme d’écrits sur l’étrusque ouvre de nouvelles voies sur l’interprétation de cette langue.
Promoteur et organisateur de la recherche, Massimo Pallottino a créé une école florissante d’étudiants et a présidé de grandes institutions scientifiques et culturelles, se consacrant à la protection et à la mise en valeur du patrimoine archéologique en Italie et dans le monde entier.


(1982)

  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail