Pierre Lalive d’Epinay
Suisse
Prix Balzan 1990 pour le droit international privé
Pour sa contribution fondamentale et originale à la théorie du droit international privé et pour l’impulsion qu’il a donnée par son enseignement, par son engagement et par ses travaux à son application et à la recherche de solutions aux problèmes des sociétés contemporaines en mutation.
Le Professeur Pierre Lalive d’Epinay (*1923 - †2014) est né le 8 octobre 1923 à La Chaux-de-Fonds (Neuchtel, Suisse). Il s’est imposé dans son pays ci sur le plan international par son enseignement. par son œuvre scientifique, mais aussi par l’attention constante qu’il a portée au développement et à l’application du droit international privé dans une période de l’histoire où les relations entre Etats et sociétés se modifiaient à la fois rapidement et profondément. Il ne s’est pas borné à constater. à expliquer ou à commenter mais, en esprit curieux. sensible à la dynamique du changement, il s’est imposé comme un juriste “novateur”; son activité scientifique s’est manifestée à la fois dans les domaines traditionnels du droit international privé ci dans des domaines en évolution, droit international privé matériel, droit du commerce international, droit transnational.
Le cours qu’il a donné, en 1977, à l’Académie de droit international de La Haye a été considéré comme une “contribution essentielle” à la théorie du droit international privé ci aux problèmes de méthode. La démonstration qu’il fait alors de sa capacité de synthèse n’est possible et crédible que dans la mesure où le savant a pris la peine de couvrir le vaste champ du droit international privé en praticien attentif et en citoyen concerné. Il participe à l’élaboration de la loi fédérale suisse de 1987 sur le droit international privé, agit par la plume et par l’action quotidienne en faveur du recours à l’arbitrage international, joue un rôle de pionnier dans les recherches sur l’application du droit public étranger, en identifiant avant bien d’autres juristes la portée du développement des relations transnationales et la nécessité d’étudier de manière systématique l’ensemble du problème posé par l’internationalisation constante des activités de l’Etat moderne comme du secteur privé et de leur interaction.
Parmi les manifestations de la diversité des intérêts du Professeur Lalive, on citera sa participation aux travaux du Comité d’experts juridiques de l’INTELSAT qu’il préside et les conférences dont il a pris l’initiative sur les Aspects juridiques du commerce international de l’art. Deux exemples significatifs de sa curiosité intellectuelle et de son souci de fonder sur des études de cas toute évaluation du rôle coordonnateur assumé par le droit international privé dans la conduite de la communauté internationale.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail