Bio-bibliographie

Royaume-Uni

John Elliott

Prix Balzan 1999 pour l'histoire moderne: 16e - 18e siècles

Pour sa remarquable contribution à l'histoire de l'Espagne et de l'Empire espagnol à l'aube de l'époque moderne. Il nous a permis de mieux comprendre les problèmes auxquels se trouvèrent confrontés l'Espagne et ses dirigeants au début du déclin du pays; grâce à ses ouvrages érudits et élégants, l'histoire de la péninsule ibérique s'est intégrée au grand courant de l'histoire européenne et mondiale.

Sir John Elliott, né le 23 juin 1930 à Reading, est citoyen britannique. Regius Professor Emeritus à l’Université d’Oxford et Honorary Fellow de l’Oriel College.

Il a obtenu son BA en 1952 et son PhD en 1955 à l’Université de Cambridge, où il a été Assistant Lecturer (1957), puis Lecturer (1962) en histoire. Nommé au poste de Trevelyan Lecturer en 1983, il est ensuite devenu Honorary Fellow du Trinity College en 1991. De 1968 à 1973 il a été professeur d’histoire et chef du département d’histoire au King’s College, Université de Londres.

Il s’est ensuite rendu aux Etats-Unis où il a enseigné de 1973 à 1990 à la School of Historical Studies de l’Institute for Advanced Studies, Princeton. En 1988 il a été King Juan Carlos Visiting Professor à l’Université de New York. De 1990 à 1997 il a été Regius Professor d’histoire moderne à l’Université d’Oxford.

En 1994 il a été élevé à la dignité de chevalier et a obtenu la Grand-Croix d’Alfonso X el Sabio (1988) et d’Isabel la Católica (1996). En 1996 il a reçu le Prix Príncipe de Asturias pour les sciences sociales.

Fellow de la British Academy et de l’American Academy of Arts and Letters, membre de l’American Philosophical Society ainsi que d’autres institutions comme la Real Academia de la Historia (Madrid). Il est docteur honoris causa de nombreuses universités dont celles de Barcelone, Madrid (Autónoma), Gênes, Warwick et Brown.


Son oeuvre comprend les livres suivants dont certains ont été traduits en catalan, français, allemand, italien, japonais, néerlandais, portugais et espagnol:

  • The Revolt of the Catalans: A Study in the Decline of Spain 1598-1640, 1963;
  • Imperial Spain, 1469-1716, 1963; Europe Divided, 1559-1598, 1969; 
  • The Old World and the New, 1492-1650, 1970;
  • Memoriales y cartas del Conde Duque de Olivares, 2 volumes, avec J. F. de la Peña, 1978-1981;
  • A Palace for a King: The Buen Retiro and the Court of Philip IV, avec J. Brown, 1980;
  • Richelieu and Olivares, 1984; traduction en français: Richelieu et Olivares, 1991;
  • The Count-Duke of Olivares: The Statesman in an Age of Decline, 1986; traduction en français: Olivares 1587-1645. L’Espagne de Philippe IV, 1992; Spain and Its World, 1500-1700, 1989.  

« Festschrift » en son honneur: Spain, Europe and the Atlantic World: essays in honour of John H. Elliott, 1995.

(octobre 1999)

Vous voulez vous inscrire ou inscrire un ami à la newsletter de la Fondation Balzan?

Prénom
Nom
Email
Je, soussigné(e), déclare avoir lu et compris la notice d'information conformément au Règlement UE 2016/679 notamment en ce qui concerne mes droits et donne mon consentement au traitement de mes données personnelles de la manière et aux fins indiquées dans la notice d'information.
Fondazione Internazionale Premio Balzan