Alan J. Heeger
États-Unis
Prix Balzan 1995 pour la science des matériaux nouveaux non-biologiques
Pour son exceptionnelle contribution à la science des matériaux et, en particulier, pour le rôle de chef de file qu’il a assumé dans les disciplines qui constituent le champ nouveau et interdisciplinaire des polymères semi-conducteurs et métalliques. Il a exploré ce domaine dans toute son étendue, des découvertes de base à la réalisation de nouveaux matériaux qui pourront trouver une application aussi bien dans les technologies de pointe que dans l’industrie des produits de consommation courante.
Le Professeur Heeger fait figure de pionnier dans le domaine des polymères conducteurs. Il s’agit d’une nouvelle classe de matériaux qui promettent de nouvelles applications révolutionnaires en électronique dont le coût sera bien inférieur à celui des semi-conducteurs à base de silice.

Il y a quelques années seulement, l’idée que les polymères organiques traditionnels puissent révéler des propriétés électriques et optiques typiques des métaux et des semi-conducteurs aurait été considérée contradictoire et inconcevable. A contrario, les résultats obtenus par le Professeur Heeger avec ses élèves, ses collègues et ses collaborateurs ont conduit à la création d ‘ une nouvelle classe de polymères présentant ces propriétés exceptionnelles. Ces polymères conducteurs, qu’il a découverts avec ses collègues en 1977, combinent les propriétés électriques et optiques caractéristiques des métaux et des semi-conducteurs avec les avantages des propriétés mécaniques et des systèmes de travail des polymères.

Le Professeur Heeger ne fait pas seulement figure de pionnier dans le domaine de la découverte des polymères conducteurs, mais il a aussi été un des premiers à explorer la science de base qui explique leurs propriétés été créer un cadre conceptuel et théorique de l’ensemble de ce domaine. Il a, en outre, favorisé les recherches visant à transformer ces nouveaux polymères en matériaux stables, adaptés à une large gamme d’applications industrielles.

Un résultat important obtenu par le Professeur Heeger et son équipe est, par exemple, la “possibilité, induite par les contre-ions, de manipuler la polyaniline”. Cela a permis de mettre au point des polymères métalliques stables et en mesure de supporter un traitement industriel.

Le Professeur Heeger et son école ont développé la technologie de la polyaniline jusqu’à en permettre l’utilisation dans de nombreux produits industriels. Citons, parmi ses applications, les mélanges de polymères conducteurs pour les écrans de protection électromagnétiques et les récipients antistatiques utilisés en électrochimie (y compris les fenêtres électrochromiques et les nouvelles batteries de polymères), jusqu’à la réalisation de polymères semi-conducteurs qui trouvent leur utilisation dans le domaine en pleine expansion de l’électronique basée sur les “composants en matériau plastique” qui comprennent déjà les diodes, les photodiodes, les transistors et les diodes lumineux.

Grâce à ce processus, une nouvelle branche de la science a pu se développer à l ‘interface de la physique et de la chimie. Beaucoup de nouveaux concepts d’une importance scientifique capitale se sont développés dans des domaines qui vont de la chimie des quanta à la chimie des polymères, de l’électrochimie à la physique de la matière condensée, de la physique des semi-conducteurs à l’ ingénierie des matériaux appliquée à l ‘électronique et qui suscitent un intérêt croissant dans les milieux scientifiques à niveau international.
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail