Lothar Gall
Allemagne
Prix Balzan 1993 pour l'histoire: sociétés des 19e et 20e siècles
Grâce à une analyse magistrale de l’histoire sociale, fondée sur un examen minutieux des sources, et grâce à un grand talent de narrateur, Lothar Gall a fait revivre l’ascension et les crises de la bourgeoisie allemande dans l’Europe des 19e et 20e siècles, ouvrant ainsi une voie prometteuse à l’étude de l’histoire des sociétés modernes.

L’historien que la Fondation Balzan entend honorer de son Prix a fait des recherches approfondies et continuelles sur l’essor des sociétés des XIXe et XXe siècles, mais plus encore leur a redonné vie grâce à son art de narrateur. Le professeur Gall a concentré son intérêt sur le XIXe siècle en commençant par l’étude du libéralisme politique en Europe occidentale et en Allemagne. C’est en 1963 que parait son livre sur Benjamin Constant et son “Ideenwelt” qu’il complète en éditant, en 1970/71, quatre volumes rassemblant ses écrits dotés de commentaires. Son livre, paru en 1968 sur l’état Libéral modèle de Baden pendant la seconde moitié du XIXe siècle, est devenu un ouvrage de référence. Ses recueils de textes, publiés en 1976 et en 1981 témoignent de ses connaissances approfondies du libéralisme européen. Sa biographie de Bismarck, publiée en 1980 et traduite en anglais, en français, en italien et en japonais, établit sa réputation internationale. Ce livre qui en est à sa septième édition est un chef-d’œuvre de biographie politique; c’est une reconstruction du calcul politique dans le jeu des intérêts dominants du moment. Gall présente le Bismarck, “habile jongleur” maniant les forces du passé et de l’avenir.

Les recherches du professeur Gall sur le Libéralisme et la bourgeoisie du XIXe siècle en Europe ont débouché sur des publications nombreuses et diverses, des anthologies et des collections d’études. Une question capitale est toujours au premier plan, celle de l’essence de la culture bourgeoise du XIXe siècle: comment s’opère l’engrenage de l’histoire sociale, économique et politique dans l’histoire des idées et de la culture? Quelle est l’interaction du libéralisme et de ‘industrialisation, dynamisant tout d ‘abord, mais qui entrainera parla suite le fléchissement de la bourgeoisie? Depuis 1987 le professeur Gall se consacre à un grand programme de recherche sur l’histoire sociale des élites bourgeoises dans certaines villes. Ce programme qui se base sur des données statistiques a porté ses premiers fruits en 1991 dans le recueil “Vom alten zum neuen Bürgertum. Die mitteleuropäische Stadt im Umbruch 1780-1820”; d’autres volumes se trouvent sous presse.

Les recherches effectuées par le professeur Gall sur le développement de la société moderne atteignent leur point culminant dans son grand ouvrage “Bürgertum in Deutschland”, apparu en 1989. Il s’agit d’une histoire exemplaire de la bourgeoisie allemande des XIXe et XXe siècles. Gall décrit, en s’appuyant sur des détails caractéristiques, l’ascension économique et sociale d’une famille de paysans et de petits commerçants des XVIIe et XVIIIe siècles, du nom de Bassermann (Mannheim), au niveau de la grande bourgeoisie des XIXe et XXe siècles, portée au pouvoir par la révolution industrielle, ouverte à la culture et à l’art et dont la renommée s’étendra au monde entier grâce à l’acteur Albert Bassermann qui meurt en 1952. Gall, ainsi, descend au niveau de la “microhistoire” qui, insérée dans la “macrohistoire”, restitue le climat des temps vécus. Le retour qu’on réclame aujourd’hui des historiens à l’art de la narration est réalisé ici de manière exemplaire, de même quel ‘assouplissement du structuralisme: la personne humaine n’est plus seulement objet, mais sujet agissant sur les structures économiques, politiques et sociales.

(1993)
  • stampa stampa
rimani1
informato
via mail
Scrivi la tua mail